La ville suivant mon cœur Part 1

Si vous êtes de passage au Congo ou même que vous y habitez, marquez un stop à Pointe Noire. C’est la deuxième ville du pays, c’est sûrement pas la plus belle des villes mais c’est une ville pleine d’histoire et aussi la plus vivante que j’ai jamais vu. Vous me diriez sûrement sur quelle base j’avancerai cela, Mais je vous répondrai que c’est suivant mon cœur.
Parmi les merveilles que regorge cette ville maritime il y a ce petit musée à quelque kilomètres de la ville, c’est le musée de Loango.

Là bas j’y ai rencontré deux conservateurs, l’un assez âgée et le deuxième plus jeune. En nous expliquant le caractère historique de cette endroit, on percevait la lueur dans leurs yeux, le sourire et la passion des hommes qui aiment leur travail. Parmi les récits qui m’ont touché il y a ceux de la traite des noirs et colonisation, l’histoire du roi blanc et la préparation au mariage chez les jeunes du royaume.


En ce qui est de la colonisation, le récit n’est pas loin de ce qu’on apprend pendant les cours d’histoire, mais il y a des choses où j’ai appris là bas. Les congolais ont est un peu brouillant durant des générations 😁,

la vie n’un homme noir était l’équivalent de….


Il y a cette phrase qui m’a marqué « chaque tasse de café contient quelque gouttes de sang noir » Je ne vous donnerai tous les détails pour garder la magie intacte lors de la visite.
Il y aussi l’histoire du Maloango (roi de loango), ce qu’il faut noter c’est que dans le royaume Loango c’est le matriarca. Le pouvoir se transmet de l’oncle au neveu, car selon eux on est sûr de la maternité d’un enfant mais pas de sa paternité. Ainsi le roi poaty vient au trône après la mort de son oncle qui y a régné 3 ans avant lui. Son oncle trouva la mort car l’administration coloniale le trouvait trop attaché à nos rites et traditions. Son successeur le roi Poaty a participé à la première guerre mondiale et a même été décoré à ce titre. Ce qui le démarquait de ses prédécesseurs c’est qu’il avait adopté la culture européenne. Que ce soit dans son habillement, sa maison et autres. Il avait opté pour le véhicule et avait délaissé le « tipoye » (moyen par lequel on transportait les rois à l’époque).

En ce qui est du mariage, les jeunes filles suivaient tout un rituel de préparation 🙂.

En outre lors de la visite on parle de l’histoire des différents royaumes du Congo, leur tradition, us et coutumes, les objets traditionnels, le mode de vie à cette époque… et une belle exposition photo de Pointe Noire dans Les années 30-50.

Faites y un tour et découvrez la magie de ce lieu sacré. Surtout vivez librement

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :